Entretien avec Eddy Combier, Directeur Général de SSP : « La révolution du paiement est en train de s’accélérer ! »

13
décembre
Il y a 1 année
Auteur Par SSP
Dans A LA UNE

Pourquoi les magasins et e-commerçants font-ils appel à vos solutions?

Eddy Combier – Pour simplifier le parcours d’achat à travers des solutions de paiement innovantes. Avant toute chose, Il est important de souligner que l’étape du paiement est la partie la plus friable du parcours d’achat. Elle doit donc être rapide et facile à effectuer pour que le consommateur puisse bénéficier de la meilleure expérience client.

Beaucoup de marchands ou e-commerçants détiennent encore des points de rupture dans leur parcours client. C’est pourquoi ils nous sollicitent, afin  de reprendre la main sur l’étape du paiement et de mettre en place les solutions les plus adaptées pour leur activité. En tant que facilitateur de paiement, notre mission est triple : réduire les taux d’abandon, simplifier et accélérer les achats, et  fidéliser votre clientèle tout en vous garantissant le paiement.

Le paiement est au cœur des nouvelles stratégies commerciales

Partager cet article

Quelles sont les préoccupations majeures que vous identifiez chez vos clients ?

E.C – Incontestablement, l’encaissement des gros montants, les facilités de paiement et la maîtrise du risque ! A ce sujet, nous constatons une segmentation des moyens de paiement en fonction des montants de transaction. Prenez la carte bancaire, elle présente des limites notamment à cause de son plafond.  Quand un client règle un panier de plus de 2000€  il est aujourd’hui préférable qu’il se munisse d’un autre moyen de paiement.

Chez Score & Secure Payment, nos solutions de paiement digitales suppriment les contraintes classiques et permettent d’encaisser dans un environnement simple et entièrement sécurisé en ligne comme en magasin. Nos clients bénéficient d’un panel d’options : différé, encours, comptant, carte de paiement, abonnement et PnF  qui leur permettent de compléter leur catalogue de moyens de paiement et de s’adapter au comportement d’achat de leurs consommateurs. Par exemple chez LDLC (enseigne franchisée) nous avons déployé la première solution de paiement en 3 ou 4 fois sans frais avec la garantie via une application dédiée sur tablette. En ce qui concerne la maîtrise du risque, nos clients peuvent décider d’actionner l’option garantie pour n’importe quel mode de paiement.

Quels sont les faits marquants de l’année 2017 pour SSP ?

E.C – Avec sa solution SAFEDEBIT, Score & Secure Payment signe son entrée dans le secteur du paiement et souhaite faire du numéro de compte bancaire le moyen de paiement incontestable pour les transactions élevées. Au-delà d’offrir une simple gestion du paiement, nos solutions améliorent l’expérience des consommateurs, et s’intègrent facilement chez les marchands/e-commerçants. Nous devrions avant la fin de l’année 2017 déployer notre solution SAFEDEBIT chez un acteur majeur du E-commerce.

Pour ce qui est de notre solution CHEQUE SERVICE, nous n’oublions pas nos 14 000 clients actuels. Bien au contraire, nous avons réalisé un investissement massif en 2017 dans l’élaboration d’un nouvel algorithme à la fois intelligent et flexible car nous souhaitons renforcer notre expertise dans la fraude et limiter les risques au mieux. Nous avons également décidé de renforcer notre cellule de score avec l’arrivée d’un nouveau collaborateur.

Quelles sont les dernières actualités dans le monde du paiement ?

E.C – Ce n’est plus un secret : le paiement en magasin ne s’associe plus systématiquement au passage en caisse.  On peut voir émerger de nombreuses innovations en boutique qui permettent de payer n’importe où dans le magasin avec une simple tablette ou un terminal mobile.

La stratégie de désengorger les files d’attente est un axe clé à une époque où 60% des consommateurs français affirment que devoir faire la queue reste leur plus grande frustration en boutique (Adyen Retail Euphorie Etude, réalisée en 2017). On assiste de plus en plus à une convergence entre les parcours d’achat en ligne et ceux en magasin. L’heure est à l’omnicanalité. La digitalisation du parcours de paiement doit, à ce titre, permettre de fluidifier l’expérience client aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers.

Quelles sont vos ambitions pour l’année 2018 ?

E.C – Nous sommes actuellement en train de constituer un dossier d’agrément au statut d’établissement de paiement avec l’accompagnement d’un cabinet spécialisé que nous présenterons à l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) dès Juillet 2018. En parallèle, nous souhaitons obtenir les statuts d’AISP (Account Information Service Provider) et de PISP (Payment Initiation Service Provider) pour pouvoir enrichir nos services de paiement et proposer des solutions innovantes à nos clients. A ce sujet, l’ouverture des systèmes d’information des établissements bancaires, via des API, qui s’appliquera en Janvier 2018 conformément à la DSP2 (Directive sur les Services de Paiement 2) représente un enjeu important. Cette nouvelle réglementation présente une véritable opportunité pour améliorer nos offres et nos services et nous sommes déjà prêts à nous interfacer avec les API bancaires.

Ces démarches renforcent notre volonté de devenir une Fintech référente dans le secteur du paiement.

 

Source : https://www.frenchweb.fr/wp-content/uploads/2017/10/Adyen-Retail-Euphorie-Etude-ONLINE-v7.pdf

Partager cet article

Retour aux articles