25 mars 2022

Le paiement en ligne pour un site e-commerce

 

En 2020, Adobe a mené une étude sur les modes de consommation en ligne avec un focus sur la crise sanitaire COVID-19. Résultat : 88% des personnes interrogées ont acheté au moins une fois en ligne pendant la crise sanitaire.

D’ailleurs, de nombreux commerçants ont pu assurer une partie de leur chiffre d’affaires durant la crise grâce au e-commerce. Ainsi, proposer un site e-commerce (avec paiement en ligne) offre aux commerçants de nouvelles perspectives d’avenir. Encore faut-il bien choisir sa solution de paiement !

Quelles sont les solutions de paiement possibles pour un e-commerce ?

Il existe une multitude de moyens de paiement disponibles pour les achats en ligne. Les plus courants aujourd’hui restent très similaires aux paiements disponibles en magasin. 

  • Carte Bancaire
  • Paiement de compte à compte (virement et prélèvement)

 

Mais on remarque de nouvelles innovations, par exemple les portefeuilles de paiement en ligne, de plus en plus utilisés par les internautes pour simplifier leurs achats. 

Dans les paiements de compte à compte, on détecte une autre innovation : l‘initiation de virement. Celle-ci donne au marchand la main sur le paiement. On dit alors qu’il initie le virement. Ce moyen de paiement est irrévocable et n‘a pas de contrainte de plafond, une bonne alternative à la carte bancaire.

Le prélèvement avec un mandat digitalisé, offre la possibilité de proposer des paiements en plusieurs fois et favorise la vente sur les montants élevés.

Quelles que soient les solutions de paiement proposées sur votre site e-commerce, celles-ci doivent être :

  • adaptées à vos clients et à leurs besoins.
  • rapides, répandues et pratiques.
  • faciles à mettre en place.

Un site avec un mode de paiement unique sera fortement décrié par les internautes qui veulent du choix et différentes options de paiement. 

Le prestataire de service pour le paiement en ligne

Le prestataire de services de paiement gère les transactions et l’encaissement des fonds et protège à la fois vendeurs et acheteurs. Il peut être :

  • une banque (Société générale, BNP Paribas, Crédit agricole etc.)
  • un établissement de paiement indépendant (Stripe, SSP, PayPlug, Hipay,  etc.)
  • un portefeuille de paiement en ligne (PayPal ou Paylib etc.)

La plupart des prestataires proposent leur solution selon un tarif défini lors de la contractualisation. Ce coût comprend :

  • des frais d’installations fixes,
  • un abonnement mensuel et/ou des commissions à chaque transaction effectuée.

 

Conseils pour choisir et mettre en place votre solution de paiement en ligne

Pour proposer la meilleure expérience à vos clients en ligne, mais aussi pour vous, vous devez vérifier plusieurs critères lorsque vous comparez les solutions disponibles. Les critères se répartissent en trois catégories : la solution et ses fonctionnalités, le parcours client, le coût.

La solution de paiement et ses fonctionnalités 

En fonction de la solution choisie, vous disposerez de certains moyens de paiement (CB, virement, prélèvement, etc). Viennent ensuite les modalités ou des options de paiement que vous acceptez de proposer : 

  • le paiement en plusieurs fois qui permet de payer en plusieurs fois un achat ;

un déclencheur d’achat qui permet à d’augmenter ses ventes sur les articles à montant élevé

SSP propose un paiement en 3x4x avec avance de fonds avec un parcours complètement digitalisé. Le payeur obtient une facilité de paiement en plusieurs fois et le marchand reçoit le montant de l ‘achat sous 4 jours.

  • le paiement différé pour acheter maintenant et payer plus tard ;
  • le paiement par lien (ou pay by link) envoyé par SMS ou email et par lien via WhatsApp ou Instagram ; vous permet de faire des paiements de vente à distance, du click and collect.
  • le paiement one-click qui permet d’acheter sans ressaisir ses coordonnées bancaires

 

La logistique, la gestion et le SAV

La solution doit vous permettre de suivre facilement toutes les transactions : les paiements, le délai de déblocage des fonds et les commandes via un back office dédié. L’une des fonctionnalités les plus importantes est le lettrage pour le back office, les informations sur le back office vous permettront de faire la réconciliation bancaire.

Vérifiez toujours les conditions liées à votre solution de paiement. Vous devez pouvoir contacter le SAV ou un interlocuteur facilement en cas de problème. Vous ne pouvez en effet vous permettre que votre solution de paiement ne fonctionne pas. 

Certaines solutions vous offrent la possibilité de proposer une page de paiement personnalisée. Vous choisissez le libellé bancaire, les modes de paiement disponibles. Cette fonctionnalité peut rassurer le client lors de son paiement en ligne car il reste sur un site aux couleurs de votre entreprise.

Le coût de votre solution de paiement  

C’est forcément un critère de choix. Il faut savoir qu’il n’y a pas vraiment de solutions moins chères. Il n’y a que des fonctionnalités différentes ou qui s’adaptent mieux à certains types de vendeurs. 

Notre conseil : lister vos besoins et quantifier le nombre de transactions que vous pensez avoir, les montants, etc. 

Nous vous recommandons de bien vous renseigner sur les frais d’installation, les frais d’abonnement éventuels, les frais de commission. Parfois certaines options sont payantes ou la solution vous facture les échecs de transaction. 

Vous savez maintenant comment bien choisir une solution de paiement pour votre site. Nous espérons que ces quelques conseils vous permettront de faire un choix éclairé parmi la multitude d’offres disponibles sur le marché. Pour en savoir plus sur notre solution de paiement dématérialisé DPA, n’hésitez pas à nous contacter.